in

LMERYOULA: Don Bigg et Ihab Amir subliment un quotidien amer

Lmeryoula

Ce 23 juillet, Don Bigg a dévoilé le clip “LMRYOULA”, un featuring avec Ihab Amir pour vite choper la première place de la tendance marocaine sur Youtube.

Don Bigg prouve une nouvelle fois que toutes les collaborations sont bonnes pour faire passer des messages à travers son art. Cette fois, Taoufik Hazeb laisse de côté son alter ego “Lkhaser” pour des paroles touchantes, qui retracent le quotidien amer d’une bonne partie de la jeunesse marocaine. “Ga3ma bghina nsogo l’Ferrari… ghir l’mima ila de7kat c’est la vie…” pour le refrain du morceau qui compte déjà plus de 750.000 vues en moins de 24 heures.

Le clip, en format court métrage s’inscrit dans la lignée des sons thématisés balancés par Don Bigg ces dernières années, cette fois avec la participation d’acteurs marocains comme Tarik Bakhari, Noureddine Bikr, Kamar Saadaoui (alias Hamaka), et Driss Diouri, qui s’ajoutent aux jeunes visages issus de « Douar Bih » dans le quartier de Ain Sebaa.

A travers cette chanson qui est assez émotionnelle et dansante à la fois, nous avons  voulu mettre l’accent sur cette catégorie sociale qui a été dénigrée et mise en marge depuis les années 50 afin de lui redorer le blason et lui redonner son importance dans la société. L’idée du clip était de suivre deux jeunes garçons issus de ce bidonville pour nous faire vivre leur quotidien avec leurs propres émotions, joies, craintes et tristesses” explique Don Bigg, dans son communiqué.

De son côté, Ihab Amir explique que par ce clip, il a montré un visage que ses fans ne connaissaient pas encore. “J’ai été très ravi de collaborer avec DON BIGG durant cette chanson qui nous fait découvrir le vécu d’une communauté avec qui on vit chaque jour mais dont on ignore parfois le mode de vie. Alors vivons ensemble pendant qu’on peut encore le faire” ajoute l’artiste.

De Maliach à LMRYOULA en passant par LMERD LKBIH, l’artiste marocain étale son savoir faire sur des morceaux qui sortent du bling-bling, paillettes et clash persistants dans le rap marocain. Dans le même sens, une projection du clip est prévue au Douar Bih, dans le respect des mesures sanitaires dans le cadre de la lutte contre le Covid-19.