in ,

Mort de George Floyd: quand les rappeurs donnent raison à Tupac

Alors que la violence bat son plein aux États-Unis depuis la mort de George Floyd, plusieurs rappeurs américains ont tenu à réagir suite au tragique événement qui a provoqué une vague de protestation contre le racisme, et la brutalité policière.

Dans plusieurs villes américaines et même partout dans le monde, des manifestations ont lieu contre la violence policière. Ce mouvement a été soutenu par plusieurs grandes marques comme Nike, Adidas ou bien Netflix. Des rappeurs comme J.Cole, Tory Lanez, Swae Lee, Lil Tjay, Lil Yachty ont même rejoint les protestataires sur place, dans les rues. D’autres, ont préféré partager des messages de soutien sur les réseaux sociaux :

Gunna, qui est désormais premier des charts billboards a posté sur twitter : « C’est difficile de célébrer un #1 Album, alors que le monde souffre ».

Jay-z a appelé pour sa part le gouverneur du Minnesota en lui demandant « Que justice soit faite » après le décès de George Floyd. Le rappeur a adressé un message très touchant à ses fans:

«  Plus tôt dans la journée, le gouverneur Walz a mentionné avoir eu une conversation humaine avec moi – un père et un homme noir qui souffraient. Oui, je suis humain, père et homme noir dans la douleur et je ne suis pas le seul ». Selon différentes sources, cet appel a permis au gouverneur de réaliser concrètement, que la situation est plus grave qu’il ne le pensait.

Travis Scott a également posté un message sur ses réseaux sociaux. Le rappeur de Houston a dénoncé la violence policière contre les afro-américains, tout en adressant ses condoléances à la famille de George Floyd et a appelé à une réforme de la politique policière dans les villes américaines.

Dans une video, 6ix9ine a tenu a envoyer ses condoléances à la famille de George Floyd. Cependant, il a expliqué que dû à sa situation il ne peut pas s’attarder sur le sujet des manifestations. On ne dira pas que le rappeur new-yorkais ne s’est pas exprimé.

Le décès de George Floyd a redonné de l’ampleur au mouvement social #BlackLivesMatter (La vie des noirs compte), en provoquant pour ce coup, des incidents de violences et des pillages. La rappeuse Megan Thee Stallion s’est chargé de rappeler l’interview historique de Tupac Shakur, dans lequel, en visionnaire, il explique le ras-le-bol des personnes de couleur aux Etats-Unis, tout en métaphores.

https://www.instagram.com/p/CAytDjoFKWc/?utm_source=ig_embed

Si je sais que dans cette chambre d’hôtel, ils ont de la nourriture tous les jours, et je frappe à la porte tous les jours pour manger et ils ouvrent la porte (…) pour me dire qu’il n’y a pas de nourriture ici…

Je me tiendrais à l’extérieur, je vais essayer de chanter: « Nous avons faim, laissez-nous entrer », poursuit-il. Une semaine plus tard, cette chanson va devenir «Nous avons faim, nous avons besoin de nourriture». Après deux, trois semaines, c’est comme: «Donnez-moi la nourriture ou je casse la porte. Après des années, je vais casser la serrure et franchir la porte. Nous l’avons demandé il y a dix ans. On l’a demandé avec les Panthers… Maintenant, ces gens qui demandaient, ils sont tous morts ou en prison, maintenant, vous pensez que nous allons faire quoi?”

Thee Stallion a légendé la vidéo par un “We’ve been asking” (Nous avons demandé).