in

#Okwaitchallenge2: Déçu et agacé, Ouenza tient tout de même sa promesse en sortant “Mraya”

Photo: Antoine Favier (c)

Dans une scène marocaine toujours en tension, Ouenza a proposé de raviver la flamme du rap en proposant une suite à son Okwaitchallenge avant d’être finalement déçu. Mais le jeune artiste marocain s’est vite racheté auprès de ses fans.

Cela fait trois jours que je n’ai pas vu le sommeil. En discussion avec les plateformes de streaming pour pouvoir offrir des comptes gratuits à quelques fans. Au final, on m’accuse de vouloir surfer sur la vague mais ça m’apprendra (…) ça m’apprendra à m’occuper de mes affaires” a déclaré un Ouenza très énervé, dans une story Instagram.

L’artiste marocain qui a tenu à donner un coup de boost à la scène rap marocaine en donnant suite à son challenge #Okwaitchallenge, qui avait connu un grand succès. Celui qui nous confiait dans une interview exclusive à Paris, qu’il espérait réaliser des belles choses pour l’art dans son pays, a appelé les artistes à sortir des morceaux inédits dans les plateformes de streaming pour inciter les fans à s’y abonner.

Avec #Okwaitchallenge2, Ouenza espérait pouvoir même offrir à des fans des comptes gratuits sur les différentes plateformes de streaming, afin qu’ils puissent soutenir les artistes marocains, “oubliés” de la liste des subventions aux artistes, en cette période de crise Covid-19.

Vraisemblablement déçu du manque de soutien et de quelques pages qui ont laissé circulé des rumeurs infondée, Ouenza explique que son track avec Elgrandetoto ne sortira pas car ce dernier n’a pas envoyé ses pistes à temps pour le mixage. “Je ne peux pas me permettre de sortir un track pourri, juste pour le faire” a tenu à préciser Ouenza qui pour le coup, s’est racheté auprès de sa fan base qui continue de s’élargir.

Si le morceau avec Toto n’a pas pu voir le jour, Ouenza dévoile Mraya, un son extrait de son prochain EP, malgré toutes les tensions entre lui et son label qui “continue de lui mettre les bâtons dans les roues” à en croire ses dire.

“(…) Kane tfekker ta s7abi li kane ki s7abli daymin (…) Ki s7abli daymin, daba ta7o f’3ayni, ra ga3 li ta3no f dahri daba baynine”

Et notre petit doigt nous dit que Ouenza n’a pas choisi ce son par hasard, juste pour tenir sa promesse. Dans Mraya, produit par Oldy et mixé par VBGOTHEAT, Ouenza critique ses haters, les gens qui n’ont pas cru en lui, ou encore ceux qui l’ont poignardé dans le dos.